INVESTIR EN ISRAEL
INVESTIR EN ISRAEL BONDS

Publicité

Au-delà des manchettes

Un chef de file mondial en innovation et technologie

L’équipe d’Intel à Haïfa a lancé sur le marché en avril 2018 la nouvelle gamme de processeurs de huitième génération dont elle a dirigé le développement. Le processeur phare de cette série a été qualifié par la société de « meilleur au monde » pour les ordinateurs portables.

Ce n’est pas la première fois que l’équipe de R et D d’Intel à Haïfa dirige la conception des processeurs du géant américain. En 2016, cette unité, la plus grande d’Intel hors du territoire des États-Unis, a créé et lancé le processeur le plus puissant et le plus rapide de tous les temps, Kaby Lake. En septembre 2017, elle a annoncé le lancement d’une nouvelle famille de processeurs pour ordinateur fixe, dont le meilleur processeur de jeu pour cette gamme d’appareils.

Intel est présent en Israël depuis 1974 et emploie environ 10 000 personnes dans son centre de production de Kiryat Gat et dans quatre centres de recherche et développement à Haïfa, Yakoum, Jérusalem et Petah Tikva.

 


Depuis mars 2018, Tel-Aviv héberge l’Accelerator, le nouveau programme de soutien aux startups lancé par Google. Une première pour ce programme d’apprentissage machine que Google n’avait jamais exporté hors des États-Unis.
L’Accelerator fait partie du programme Launchpad de Google, créé pour aider les startup spécialisées en apprentissage machine, en intelligence artificielle et en science des données. Interrogé sur les premiers pas de Google en Israël, Roy Glasberg, fondateur et directeur général du programme mondial d’accélération de Google et du studio Google d’intelligence artificielle, a déclaré : « La Silicon Valley est le principal écosystème de haute technologie au monde et le plus avancé. Mais après avoir parcouru le monde pendant cinq ans, je suis revenu en Israël, notre meilleur terrain de jeu pour l’expérimentation. »

Plusieurs grandes sociétés de haute technologie dans le monde ont exprimé leur intérêt à ouvrir un accélérateur de startup en Israël, de Microsoft à Facebook, en passant par Amazon.

 


Les startup israéliennes ont cumulé plus de 5 milliards de dollars d’investissements en 2017, dépassant le record de 4,8 milliards l’année précédente.
Selon le Centre de recherche IVC d’Israël, les startups ont enregistré un investissement record de 3,8 milliards de dollars dans les trois premiers trimestres de 2017, et de 1,3 milliard supplémentaire au quatrième trimestre.


Deux grandes enquêtes américaines placent Israël parmi les pays les plus innovants au monde.

US News & World Report a classé Israël au huitième rang mondial des nations innovantes, sur la base d’une enquête auprès de plus de 21 000 répondants dans quatre continents. De son côté, Bloomberg News, saluant les progrès des secteurs israéliens de la technologie et de la haute technologie, a classé l’État juif au dixième rang des pays les plus innovants, devant les États-Unis et le Royaume Uni. Cet institut utilise un indice de classement annuel des économies basé sur sept facteurs, y compris la recherche et développement, les dépenses et la concentration de sociétés de haute technologie cotées en bourse.


Israël crée le premier laboratoire d’innovation pour renforcer les technologies d’aide aux aînés.
La nation startup vise à accroître l’espérance de vie de ses citoyens âgés avec ce laboratoire d’innovation destiné à développer l’utilisation des hautes technologies pour compenser les handicaps et difficultés des aînés. (Source : Times of Israel, déc. 2017)


Israël s’apprête à lancer le premier vol au monde de nano-satellites à la fin de 2018.
Trois nano-satellites développés par des scientifiques de l’Institut de technologie Technion-Israël de Haïfa seront les premiers vaisseaux spatiaux autonomes à voler en formation.

« La technologie israélienne brise les barrières et prouve à nouveau sa capacité d’innovation, commente Ofir Akunis, ministre de la Science et de la Technologie. Nous sommes fiers de participer à ce projet emblématique, qui apporte une contribution importante à la recherche spatiale en Israël et à la formation des étudiants sur le terrain. »


Les forces de défense israéliennes améliorent l’efficacité de leurs troupes sur le champ de bataille avec une unité de renseignement militaire qui révolutionne la réception et la compréhension d’informations décisives par les soldats.
L’unité 3060 a pour mission d’utiliser la science des données la plus récente en matière d’intelligence opérationnelle et visuelle pour aider les commandants et les officiers de renseignement à améliorer l’efficacité des troupes au combat.
Cette unité, qui comprend plus de 400 soldats, a développé plusieurs applications qui fonctionnent sur tablettes et autres appareils mobiles pour permettre aux troupes de comprendre parfaitement l’empreinte géographique et la topographie de la zone où ils vont intervenir. (Source : Jerusalem Post, janv. 2018)


DowDuPont, un conglomérat de deux grandes sociétés américaines, a étendu ses opérations en Israël dès sa constitution en 2017.
« Israël est l’une des économies à la croissance la plus rapide au monde et un grand nombre de sociétés israéliennes sont des chefs de file de technologies et de services qui aident des entreprises et des collectivités du monde entier à prospérer. » C’est ce qu’a déclaré Heinz Haller, vice-président directeur de Dow Chemical Co. et président de Dow Europe, Moyen-Orient, Afrique et Inde, lors d’une cérémonie à Tel Aviv en octobre 2017.


Intel a conclu en août 2017 la première phase d’une transaction d’achat de 15,3 Mds de$ visant Mobileye, une société israélienne de technologie spécialisée dans la production de capteurs et de caméras pour véhicules automobiles.
Cette acquisition accélérera l’innovation dans l’industrie automobile et positionne le géant mondial de la micropuce comme principal fournisseur de technologie sur le marché en rapide croissance des véhicules hautement et entièrement autonomes.


BlackRock, Inc., une société américaine de gestion d’investissements mondiaux établie à New York, qui gère un actif total de 5,4 T$, a ouvert son premier bureau en Israël en 2017, puisant ainsi dans le riche bassin d’ingénieurs et de programmeurs du pays pour améliorer sa plateforme mondiale dans le secteur en constante évolution de la gestion des actifs.


D’après un rapport publié par le Centre de recherche IVC-Meitar, les sociétés israéliennes de haute technologie ont conclu 104 transactions en 2016, soit une hausse de 12 % par rapport à 2015.
Ce chiffre comprend 93 fusions et acquisitions d’une valeur de près de 8,8 G$, y compris l’achat de Playtika pour 4,4 G$, huit autres achats dont le produit total s’est élevé à 1,22 G$ et trois petits PAPE totalisant 15,1 M$.